Vous ne savez pas mélanger les cartes du Tarot !

Vous ne savez pas mélanger les cartes.

Le titre est fort mais j’ai remarqué que beaucoup d’entre vous échouent pour pratiquer un tirage en croix dès le départ parce que tout simplement le brassage de carte initiale n’est pas correct.

Comment mélanger les cartes ?

Comment obtenir le meilleur résultat possible ?

Comment ne pas se tromper dès le départ et partir sur une base solide pour faire une interprétation tout à fait valable.

La plupart d’entre vous se consacre sur la signification des arcanes majeurs ou bien sur la signification des arcanes mineurs, pourtant il est important de ne pas se tromper dès le départ et d’avoir un brassage de cartes tout à fait correct et cohérent sinon vous risquez d’avoir des résultats faussés et vous avez beau vous acharner sur la signification des arcanes, si dès le départ vous n’avez pas les bons réflexes vous ne pouvez pas obtenir de bons résultats.

Pour ce faire je vais vous aider en vous donnant des exemples concrets sur la façon dont il faut mélanger les cartes, je vais reprendre toute la partie théorique avec deux cas de figure différents pour que vous puissiez bien comprendre les différentes distinctions et comprendre également pourquoi il existe différentes variantes et pourquoi il faut privilégier la première plutôt que la deuxième.

Maintenant que nous avons fini l’introduction, nous allons pouvoir entrer directement dans le vif du sujet et voir les différentes informations qui vous seront très utiles pour que vous ayez un tirage de cartes efficaces.

Le but de cet article n’est pas de vous prendre la tête ni de vous donner une leçon, c’est plutôt de vous faire prendre conscience de l’importance de la préparation initiale même si cette préparation initiale reste bien évidemment théorique elle va donner un sens ou non à votre interprétation du tirage en croix.

Il ne faut pas croire que le tarot divinatoire est quelque chose de facile, cela nécessite de la pratique et faire des erreurs fait partie de l’apprentissage, il vaut mieux s’en rendre compte dès le départ pour pouvoir les corriger le plus rapidement possible avant qu’elles ne deviennent de très mauvais réflexe.

Vous pouvez également retrouver une vidéo traitant de cette thématique sur la chaîne YouTube directement à cette adresse :

N’hésitez pas à regarder la vidéo et à lire également cet article, de toute manière les informations que vous allez trouver à l’intérieur sont bien évidemment connexes et ont le même objectif celui de vous apprendre à mélanger correctement les cartes, si bien évidemment vous êtes familiers avec cette étape et que pour vous le mélange de cartes n’a plus aucun secret, et bien vous seriez peut-être surpris de découvrir de nouvelles choses !

Exemple 1 d’un  mélange de cartes.

Dans le premier exemple que je vais prendre, je vais effectuer un tirage en croix avec le tarot de Marseille en gardant uniquement les 22 arcanes majeurs, si j’utilise uniquement les 22 arcanes majeurs dans les très nombreux tirages que j’ai pu effectuer sur ce site Internet ou directement sur la chaîne YouTube, c’est parce qu’avec les arcanes majeurs vous pouvez obtenir de très bons résultats et cela facilite bien évidemment l’interprétation.

Si on devait inclure des arcanes mineurs, interprétation du tirage en croix serait davantage précis, mais également beaucoup plus compliqué à mettre en place et à apprendre d’où l’intérêt justement de distinguer un tirage avec et sans les arcanes mineurs.

Je vais me concentrer sur la question initiale en rapport avec mon tirage, cela peut être une question concernant le monde du travail, le monde financier, peut-être une approche au niveau de la famille ou bien sur le plan sentimental, au final peu importe le thème de la question initiale le rituel reste le même il faut que vous puissiez vous concentrer sur la question.

Personnellement je me concentre intérieurement sur la question initiale, c’est-à-dire que je me la répète intérieurement mais pour d’autres personnes il est utile de prononcer à voix haute la phrase cela permet d’extérioriser plus facilement la question, encore une fois c’est juste une question de ressenti et vous allez voir que le ressenti doit être extrêmement important dans les différentes formes d’interprétation.

« C’est pourquoi je préfère faire une parenthèse dès le départ, il n’y a pas de règle absolue et de règles écrites concernant la pratique du tarot divinatoire, bien évidemment il existe des règles de base comme le fait d’utiliser des arcanes mineurs ou les arcanes majeurs, prendre en charge un jeu de tarot comme le tarot de Marseille que vous devez connaître si vous êtes familiers avec les différents articles que j’écris régulièrement, mais c’est surtout une question de ressenti et de perception, ce n’est pas forcément des choses descriptibles mais plutôt des choses que vous ressentez, c’est comme si vous étiez dans un couloir et que vous avez une porte à gauche et une porte à droite, il n’y a aucune raison rationnelle d’aller dans une direction plutôt qu’une autre mais spontanément vous voulez aller à droite sans vraiment savoir pourquoi.

C’est un peu la même chose avec la pratique du tarot de Marseille, il est important d’écouter ce que votre esprit vous dit et ce que votre corps vous fait ressentir car ce sont justement ces vibrations la qui vont vous amener à un niveau de conscience supérieure et à ce moment-là avoir une interprétation du tirage en croix beaucoup plus fine.

Cela ne vient pas forcément du jour au lendemain, c’est avec de la pratique que vous allez obtenir de très bons résultats mais en tout cas il faut persévérer dans cette direction.

Maintenant que je referme cette parenthèse, je vais revenir à mon exemple numéro un du mélange de carte et nous en étions à l’étape de se concentrer intérieurement sur la question. »

Se concentrer intérieurement sur la question se fait en même temps que vous êtes en train de brasser le jeu de cartes à la main, vous brassez le jeu de cartes de manière tout à fait classique c’est-à-dire que vous avez les 22 arcanes majeurs dans les mains face cachées et vous les mélangez abondamment.

Il est important d’effectuer un mélange assez dense, je trouve que cela permet d’obtenir un tirage beaucoup plus efficace et donc je n’hésite pas à prendre du temps pour les mélanger.

Dans certains cas de figure je les mélange pendant 30 secondes, parfois je mélange pendant plusieurs minutes il n’y a pas de règle absolue c’est une question de ressenti, sans vraiment savoir pourquoi je ressens le besoin de mélanger davantage les cartes car je sens qu’elles ne sont pas prêtes à être tirées.

Ensuite il suffit de couper le jeu de cartes en deux parties, inutile d’avoir deux parties égales, vous le faites naturellement et spontanément pour avoir deux tas devant vous.

Une fois que cette étape a été effectuée vous pouvez étaler les lames des 22 arcanes majeurs devant vous comme sur l’image ci-dessous :

disposition des cartes pour le tirage en croix

Jusqu’à présent les arcanes majeurs n’ont pas été dévoilés, ils restent pour le moment cachés et ils vont l’être jusqu’à la disposition du tirage en croix.

Ensuite l’opération suivante consiste à tirer cinq cartes au hasard, le tirage de ces cinq cartes peut se faire de la main droite comme de la main gauche dans n’importe quel ordre c’est-à-dire que vous pouvez tirer une carte au milieu, une carte à gauche puis une carte à droite et revenir au milieu ou bien partir dans une autre direction, vous devez vous laisser guider là où va votre main sans trop réfléchir, faites-le spontanément sans vous poser de questions cela aura un effet beaucoup plus naturel avec de bien meilleurs résultats.

La seule étape que vous devez respecter et qui est absolument crucial dans ce genre de cas de figure c’est de suivre bien évidemment l’ordre dans lequel vous avez tiré les cartes, c’est-à-dire que la première carte que vous avez tirée se retrouve en dessous du paquet alors que la dernière carte que vous avez tirée se retrouve au-dessus.

Une fois que vous avez compris ce principe-là, vous allez pouvoir disposer les cartes selon le tirage en croix de manière totalement classique que vous connaissez, la première carte qui est tirée initialement va être disposée à gauche alors que la dernière carte qui va être tiré sera disposée au centre comme sur l’image ci-dessous :

tirage en croix

Cela termine la partie théorique, jusque-là il n’y a eu aucunement besoin d’utiliser les arcanes mineurs ou bien les arcanes majeurs concernant leur signification, c’est juste un dispositif qui a été mis en place de manière pratique et théorique mais que vous devez bien évidemment respecter.

Beaucoup de personnes se trompent pour arriver jusqu’à cette étape, c’est bien dommage car cela va fausser le résultat final et l’interprétation ne pourra pas être correcte, d’où l’importance de bien connaître la partie théorique pour que celle-ci ne soit pas un obstacle mais plutôt un avantage pour avancer dans ce sens.

Voyons ensemble une deuxième forme de mélange de carte qui est totalement différente mais tout aussi utile.

Exemple 2 d’un  mélange de cartes.

Le deuxième exemple que je vais vous montrer n’est pas moins bon ni meilleur que le premier exemple, c’est une autre façon d’appréhender le mélange de cartes et d’appréhender le tirage en croix et il est important que je vous l’expose car vous pouvez le découvrir dans d’autres livres ou dans d’autres blogs.

C’est pourquoi il ne faut pas être surpris lorsque vous tombez dessus, c’est une façon différente de pratiquer le tarot mais c’est surtout une question de ressenti.

Comme je vous l’ai expliqué précédemment, il est important d’essayer les deux méthodes, vous allez voir que le ressenti va être très différent et à ce moment-là vous aller garder le tirage qui vous conviendra le mieux car vous avez de bien meilleures sensations.

Trêves de plaisanterie passons directement aux choses sérieuses et voir ensemble quelle est cette fameuse forme de tirage notamment le mélange des cartes.

Le principe de base reste le même, c’est-à-dire que l’on garde uniquement les 22 arcanes majeurs et l’on va mettre de côté les arcanes mineurs qui ne vont pas être utiles.

Par contre avant de se lancer directement dans le brassage des cartes comme dans l’exemple précédent, on va remettre les arcanes majeurs dans leur ordre, c’est-à-dire de la carte numéro une à la carte numéro 22, mais également dans le même sens c’est-à-dire avec le chiffre romain en bas.

Il ne doit pas y avoir de carte à l’envers, tous les chiffres romains doivent être lisibles pour vous et en bas de carte, il est important de respecter cette disposition sinon vous n’allez pas pouvoir obtenir correctement les bons résultats.

Une fois que vous avez mis les cartes dans leur ordre avec les chiffres romains vers le bas c’est-à-dire toutes les cartes dans le même sens, cela permettra de réinitialiser les cartes, ce terme est employé pour annuler les différents effets du tirage précédent que vous avez pu effectuer que ce soit d’ailleurs un tirage positif ou un tirage négatif.

En quelque sorte le fait de remettre les cartes dans un ordre précis et dans un ordre dit neutre, permet de ne pas subir l’influence du tirage que vous avez pu faire avant, avec ce même jeu de cartes vous avez fait une interprétation, les cartes ont été manipulées d’une certaine façon, elles ont été mélangées également d’une certaine façon de se fait vous n’avez pas envie d’avoir des résultats qui sont faussés parce que tout simplement vous n’avez pas réinitialisé votre jeu de tarot.

En faisant justement cette étape c’est-à-dire celle de mettre les cartes dans un ordre, vous êtes sûrs de partir sur une base totalement neutre et de ne pas vous tromper.

Bien évidemment c’est une question de ressenti, certaines personnes le font directement, c’est pour elle une obligation et un devoir de mettre ses cartes dans l’ordre alors que d’autres personnes n’en ressentent pas le besoin.

Là encore je vais simplement vous conseiller de faire l’essai et de voir si vous obtenez des variations différentes dans vos interprétations et si vous avez un confort qui est bien évidemment plus abouti ou non.

L’étape suivante reste assez classique, il suffit simplement de brasser le jeu de cartes à la main de manière totalement classique comme n’importe quel autre jeu de cartes.

Prenez le temps de vous concentrer initialement sur la question en brassant votre jeu de cartes et surtout n’hésitez pas à le mélanger abondamment, cela évitera d’avoir les cartes qui se suivent parce que vous avez été un peu trop flemmard dans le mélange des cartes !

À partir de là vous pouvez couper ou non votre jeu de cartes en deux, dans cette version les cartes ne sont généralement pas coupées en deux paquets et sont disposées face cachée en forme de cercle sur la table :

brassage de cartes sur table

C’est ce qu’on appelle le brassage sur table, les cartes sont disposées sous la forme d’un cercle et vous allez mélanger les cartes dans n’importe quel sens, vous pouvez le faire comme bon vous semble l’important est que les cartes soient brassées de cette façon.

Cela vous semble un peu plus surprenant, mais c’est une deuxième forme de brassage qui est également très efficace en tout cas pour ma part j’aime l’utiliser régulièrement mais tout est une question encore une fois de ressenti ( je sais je n’arrête pas de vous bassiner avec cela mais c’est extrêmement important que vous le compreniez ).

Vous allez tirer cinq cartes de manière totalement aléatoire, vous pouvez prendre une carte qui se cache en dessous ou bien prendre des cartes plus accessibles au dessus, laissez-vous guider simplement par votre sensation et votre ressenti pour tirer un total de cinq cartes du moment que vous ne les mélangez pas, c’est-à-dire que vous gardez les cartes face cachées et vous conservez bien la première carte que vous avez tiré en-dessous du paquet et la dernière carte que vous avez tirée au-dessus du paquet.

Ensuite vous disposez les cartes selon le tirage en croix :

tirage en croix

Je rappelle donc que la première carte que vous avez tirée correspond au chiffre numéro un et se trouve à gauche, la deuxième carte que vous avez tirée doit se placer à droite et porte le numéro deux et ainsi de suite jusqu’au chiffre  cinq.

Là-dessus je vais vous mettre en garde sur le sens de lecture, en effet il est possible d’utiliser deux sens de lecture dans l’interprétation du tirage en croix.

Le premier sens de lecture consiste à dire que les cartes n’ont pas de sens, c’est la version simplifiée de l’interprétation c’est-à-dire que si vous voyez une lame majeure avec les chiffres romains en bas ou  en haut, l’interprétation sera identique :

sens de lecture du tarot de Marseille

Par contre si vous décidez d’adopter le deuxième sens de lecture, si le chiffre romain est en haut de la carte, il n’aura pas la même signification qu’en bas.

C’est pourquoi si vous choisissez la deuxième option il est important lorsque vous retournez les cartes de le faire de manière latérale et non de manière verticale, sinon le sens de lecture sera bien évidemment inversé, il est difficile de se rendre compte par les images mais regardez la vidéo postée en début d’article qui résume parfaitement la situation cela sera beaucoup plus flagrant au niveau du visuel.

Tourner les cartes de manière latérale consiste à les tourner de gauche à droite ou de droite à gauche et non de haut en bas, car si vous faites cette étape le sens de la carte est retourné et donc son interprétation est totalement faussée car le sens sera totalement différent.

Ensuite l’interprétation du tirage en croix se fait de manière totalement classique, là-dessus il n’y a pas de mauvaises surprises on quitte la partie théorique pour entrer dans la partie pratique mais ce n’est pas le but de cet exercice aujourd’hui.

J’en profite également pour vous dire que si vous souhaitez connaître la signification des arcanes majeurs pour une carte à l’envers ou une carte à l’endroit, vous pouvez télécharger gratuitement le livre que j’ai écrit et mis à votre disposition en indiquant simplement votre nom et votre adresse e-mail pour le recevoir :


Je vous offre mon livre sur le Tarot

« Apprendre le tarot facilement en 30 minutes« 

    • Comment faire un tirage en croix – conseils et astuces
    • Connaitre les 22 arcanes majeurs avec des fiches pratiques










Ce livret vous sera d’une très grande utilité si vous souhaitez progresser dans la pratique du tarot divinatoire en ayant justement un livre qui vous explique la signification de ces différentes cartes.

Résumé de la situation.

Nous allons faire un résumé de la situation pour ne pas que vous soyez perdus.

Exemple n°1 d’un mélange de carte.

  1. On garde les 22 arcanes majeurs.
  2. On se concentre initialement sur la question.
  3. On brasse les cartes à la main de manière totalement classique.
  4. Le brassage de cartes doit se faire de manière dense pour un meilleur résultat.
  5. Choisissez de couper le jeu de cartes en deux ou non.
  6. Étalez les lames devant vous face cachée.
  7. Tirez 5 cartes au hasard en respectant l’ordre de tirage.
  8. Disposez les cartes selon le tirage en croix.
  9. Vous pouvez commencer l’interprétation.

 

Exemple n°2 d’un mélange de carte.

  1. On garde les 22 arcanes majeurs.
  2. On les met dans leur ordre c’est-à-dire de la carte numéro une à la carte numéro 22 dans le même sens c’est-à-dire avec les chiffres romains en bas.
  3. On se concentre sur la question initiale.
  4. On brasse le jeu de cartes à la main de manière totalement classique.
  5. On n’oublie pas de mélanger abondamment le jeu de cartes.
  6. Coupez ou non votre jeu de cartes en deux parties selon votre ressenti.
  7. Effectuzr un brassage de cartes sur table, n’oubliez pas de brasser les cartes autant de temps que voulu.
  8. Tirez 5 cartes de manière totalement aléatoire en respectant l’ordre de tirage.
  9. Disposez les cartes selon le tirage en croix de manière classique.
  10. Faites attention au sens de lecture, tourner les cartes latéralement plutôt que verticalement.
  11. Vous pouvez effectuer l’interprétation de votre tirage.

Voilà les différentes étapes bien évidemment à respecter, il était important d’écrire un article là-dessus car beaucoup de personnes m’ont posé des questions sur la façon dont il faut mélanger les cartes, grâce à cet article j’espère pouvoir vous aider et vous aiguiller et surtout que vous ne fassiez pas d’erreur directement dans la partie théorique grâce à ce résumé que vous pouvez bien évidemment garder sous le coude.

N’hésitez pas à laisser un commentaire et à partager cet article un maximum sur les réseaux sociaux, cela permettra davantage de faire connaître le blog si bien évidemment il vous a plu !

Soyez le premier à laisser un commentaire

Répondre au commentaire

 

ABC-tarot.fr - Tirage de carte et blog sur le tarot