Je vous présente Michèle Anne Hohnadel !

Bonjour mes chers lecteurs !

Aujourd’hui je suis en grande forme et je vous propose de découvrir une nouvelle personne, peut être que vous la connaissez déjà ? J’arrête de vous faire languir et je vous présente : Michèle Anne Hohnadel.

1) Qui est Michèle Anne Hohnadel et comment vous vous êtes orientez vers les arts divinatoires ?

Je suis avant tout maman de deux garçons dont je suis très fière, je suis née en hiver 73 à Strasbourg et j’étais une enfant d’une grande sensibilité avec beaucoup d’empathie pour mon prochain.

J’avais une certaine lucidité pour mon jeune âge, mon entourage était un peu dérouté par les millions de questions que je me posais sur la vie, je devais avoir six ou sept ans peut-être.

J’étais une enfant plutôt solitaire pour la simple et bonne raison que j’avais compris très tôt le monde des adultes et mes questions n’avaient pas lieu d’être, souvent ma grand-mère me disait « tais-toi tu es une sorcière ! » et ça me faisait sourire en même temps mais ça ne répondait pas à mes questions car c’est vrai j’étais dérangeante, donc un certain mutisme s’est installé. Je pense qu’à ce moment-là mon sixième sens était déjà très développé.

Donc j’explorais la vie avec mon monde à moi c’est-à-dire il y avait tout un tas de choses qui se passait autour de moi et en moi mais je ne savais quoi en faire.

Mon parcours professionnel a été marqué à la majorité par l’annonce d’une pathologie orpheline génétique et rare qui est à ce jour traiter. Malgré tout j’ai été amenée à tester différentes activités professionnelles qui ne me correspondaient pas. Je cherchais ma voie, je savais que ma destinée était ailleurs j’attendais patiemment le bon moment.

C’est vrai que je ne me suis jamais sentie à l’aise dans un travail de groupe. Je dis très souvent que je me suis faite toute seule, en tout cas j’ai été un enfant très observateur avec beaucoup d’intuition et avec beaucoup de ressentis, j’avais des idées, je savais à ce moment-là que je me sentais différente. C’est vrai que j’ai été beaucoup inspirée par certains livres et différentes personnes qui m’ont influencé favorablement dans mon parcours de vie comme je suppose beaucoup d’entre nous.

À l’âge adulte, ma médiumnité a pris une grande place dans ma vie quotidienne avec une évidence innée notamment après le décès de mon frère aîné.

 

2) Votre entourage vous a toujours soutenu et compris, notamment avec vos rêves prémonitoires ?

Quand j’étais jeune je n’ai pas toujours été comprise, par la suite je me suis mariée et un matin je me lève et je dis à mon mari,  Monsieur « Dupont » qui habite à tel endroit va mourir et le lendemain j’ai appris le décès de ce monsieur, mon mari a été scotché, mais n’a pas essayé de comprendre davantage car il était désarmé parce que je lui avais annoncé.

Aujourd’hui je reçois des messages de la part de défunts, souvent ce sont des personnes qui sont dans mon cercle donc je transmets le message, parfois je suis mal à l’aise à les transmettre même si ce sont souvent des messages très positifs ce qui est plus facile pour moi de les faire passer, mais aujourd’hui je peux dire que je me sens soutenue.

3) Pourquoi s’être orienté également vers les soins énergétiques ?

J’ai fait connaissance de Roland Auer, guérisseur Medium et coach spirituel ainsi qu’auteur du livre « manuel du passeur de lumière », c’est quelqu’un que j’aime beaucoup, je me suis dirigée vers lui car j’avais confiance en lui, il m’a formé dans les soins énergétiques, je me suis vraiment sentie à ma place et ensuite je me suis lancée dans ce domaine même si j’en fais très peu pour la simple et bonne raison que c’est très fatigant.

4) Quelle discipline conseiller pour les gens qui débutent dans l’ésotérisme ?

Le premier conseil que j’ai envie de transmettre c’est de se faire confiance et de s’écouter. De trouver un confident, une personne de confiance qui sera vous comprendre, comprendre vos doutes, vos angoisses qui sont très souvent le fruit du mental mais que tout est possible si on est capable de s’écouter et de se faire confiance. C’est un peu le bagage principal de tout ce parcours, car sans confiance on ne va nulle part.

Si je prends mon exemple je suis quelqu’un d’autodidacte, je n’ai pas suivi un panel de formation, je dis que la vie est une formation et que le bon timing vient pour chaque personne même s’il y a des périodes de latence et de stagnation. Il est important d’éliminer les angoisses et les peurs et ensuite toutes les portes peuvent s’ouvrir si on est capable de s’écouter et de se faire confiance.

5) Connaissez-vous le tarot de Marseille et comment l’utilisez-vous ?

J’ai toujours été fascinée par les cartes, je me souviens d’un magazine que maman a dû m’acheter ou ma grand-mère, il y avait un tarot à découper, je l’ai découpé et je n’avais que 11 ans, je le conservais dans une boîte, je le regardais, j’admirais les bonhommes de couleur rouge, blanc même si je ne comprenais rien. Je me rappelle qu’il y avait une notice que j’essayais de lire, ça a été mon premier tarot et mon premier souvenir.

Je connais donc bien évidemment le tarot de Marseille car c’est le premier tarot qui est entré dans ma vie, je l’utilise épisodiquement, j’ai beaucoup de respect pour le tarot de Marseille, j’ai acheté beaucoup de livres pour pouvoir l’étudier et je l’utilise de temps en temps dans mes guidance et sur YouTube mais ce n’est pas un outil que j’utilise au quotidien mais j’envisage très fortement de l’employer davantage pour l’avenir.

Pourquoi cela ? J’ai créé trois Oracles que j’ai voulu expressément créer pour les débutants qui ont envie de commencer de se diriger vers la cartomancie avec quelque chose de simple, de concis et de clair, j’ai d’abord pensé aux autres pour les aider comme moi j’aurais voulu être aidée.

6) Quels services proposez-vous aux personnes qui souhaitent vous contacter ?

Je propose également des consultations, des guidance pour aider les personnes d’un point de vue personnelle, professionnel, sentimentale mais également spirituelle pour connaître le chemin de vie, savoir si on est sur le bon chemin, je me sens avoir ce devoir et ce besoin d’aider ainsi que de tendre la main aux personnes qui ont besoin de plus d’amour et de lumière. Évidemment il y a également des soins énergétiques que je propose dans mon cabinet, j’ai mes clients réguliers qui viennent chercher un bol d’énergie, très souvent c’est un soin énergétique accompagné d’une guidance ainsi que des cartes de développement personnel, j’aime beaucoup utiliser les deux compétences. J’ai également ma boutique Etsy qui est ouverte avec toutes mes créations que j’ai créées au cours des derniers mois, j’ai encore beaucoup d’idées et d’inspiration, je fais également des salons bien-être, des ateliers de cartomancie dans ma région je propose également dans les prochaines semaines des instants cartomancies dans des salons de thés où je serai présente.

7) Merci pour vos réponses, je vous laisse le mot de la fin.

Je dis souvent que je n’ai pas suffisamment de temps pour tout faire, il me faut 9 vies comme les chats pour mettre en route tous les projets et toutes les idées qui fusent tous les jours dans mon esprit car je suis quelqu’un de très inspiré, j’aime beaucoup la créativité et je pense être aussi très protégée, c’est une chance pour moi malgré les aléas de la vie. Je suis très chanceuse et je suis très reconnaissante pour mon parcours de vie qui a fait de moi ce que je suis aujourd’hui.

 

J’espère que cette interview vous a plu ! En tout cas j’ai été ravi de vous présenter cette femme courageuse qui m’a accordé de son temps très précieux, merci à vous Michèle !

Soyez le premier à laisser un commentaire

      Répondre au commentaire

       

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      ABC-tarot.fr - Tirage de carte et blog sur le tarot