L’interview de Sylviane Jung

sylviane jungQui est Sylviane Jung ?

 

Je suis psychothérapeute, semi à la retraite en ce moment puisque j’ai 74 ans mais  je continue à donner des consultations précisément de tarot via, Skype j’ai écrit un livre « la magie de l’intuition » et je suis en train d’en écrire un autre, un deuxième qui va suivre l’année prochaine et je suis en pleine forme, ma tête marche bien c’est le principal !

 

Pourquoi dites-vous que vous avez vécu plusieurs vies dans votre vie ?plusieurs vies de sylviane jung

 

J’ai vécu plusieurs vies parce que déjà j’ai vécu pendant 23 ans en France ça c’était ma première vie puisque je suis française je suis née à Paris près de la Tour Eiffel de parents français et actuellement je vis au Portugal et puis vers 22 ans je suis allée pour la première fois au Portugal j’ai vraiment adoré le Portugal et je suis retournée par un concours de circonstances a 23 ans, un concours de circonstances et de synchronicités assez extraordinaires et je me suis mariée, j’ai eu deux enfants  donc ça c’est ma deuxième vie après j’ai divorcé et puis ça été ma troisième vie et je me suis formée à la PNL à l’hypnose ericksonienne et à l’intuition et  je me suis installée dans ma troisième vie comme psychothérapeute

La quatrième vie est arrivée il y a 14 ans grâce aux impôts français qui me réclamaient une somme d’argent totalement indue mais bon que j’ai finalement payée car je suis quelqu’un de très carrée et en plus j’ai un peu peur des impôts et de la police donc je ne suis pas vraiment à l’aise avec tout ça.

Je suis revenue vivre Portugal il a 14 ans parce que mes enfants vivent ici au Portugal et donc j’ai ramené mes quatre chats et je suis très bien dans ce pays.

Michelle Lopez : « Je comprends mieux pourquoi vous évoquez ces différentes vies, vous avez connu des événements différents dans différents pays avec différents rebondissements »

Oui j’ai une vie très riche, j’ai rencontré différentes personnes très enrichissantes et j’en rencontre encore maintenant je pense que ça vient aussi de la tête quand on s’attend à trouver des gens passionnants on en en trouve, si on pense que la vie est enquiquinante  alors la vie est comme ça car tout n’est que pensées.

Donc voilà c’est pour ça que je dis que j’ai eu plusieurs vies et il y a d’ailleurs plusieurs vies dans ces vies je suis quelqu’un de très marquée astrologiquement parlant par l’étranger donc je voyage beaucoup et si je n’étais pas partie au Portugal je pense que j’aurais été vivre au Québec ou ailleurs car j’ai toujours eu la bougeotte.

Michelle Lopez : « Vous seriez dans un pays étranger ou bien un peu nomade »

Oui tout à fait

 

Vous placer l’intuition au cœur de votre activité, pourquoi un tel engouement ?

intuition et son importance

 

Bon, l’intuition ce n’est pas un don mais il y a dans des familles qui sont marquées par l’intuition comme c’était le cas dans la mienne avec ma mère et de ma grand-mère où nous n’avions pas de dons de voyance mais maman était sarthoise et vous savez dans la Sarthe on parle toujours du Berry et des sorcières en réalité c’est la Sarthe qui a donné le plus de sorcières, bon sorcières comme les gens l’entendaient avant, alors maman écoutait beaucoup son intuition et on n’utilisait pas ce mot à l’époque, cela ne fait que 25 ans que l’on parle de l’intuition, avant ma mère disait « mon petit doigt m’a dit et  je lui ai d’ailleurs dédié mon livre, elle m’énervait au maximum car elle arrivait à découvrir des choses qui étaient vraiment incroyables à trouver et je me disais : »mais comment peut-elle savoir ça » parce que vraiment il n’y avait que moi qui pouvais savoir ça.

J’ai écouté mon intuition très petite parce que j’étais fille unique et maman m’a eue très tard elle m’a couvée donc je n’avais pas de petite camarades, bon je suis née en1944 et la guerre était presque finie et quand la guerre s’est terminée on ne se fréquentait pas comme on le fait aujourd’hui ce n’était pas comme ça du tout mais j’ai eu beaucoup d’animaux, des chiens, des poules, des lapins avec une très grande maison et donc je m’amusais avec mes animaux  je n’avais pas de camarade imaginaire mais j’ai toujours eu une grande imagination.

Mais l’intuition vous savez commence souvent comme ça on pense que c’est l’imagination mais finalement c’est de l’intuition et moi un de mes grands jeux quand j’étais toute petite c’était de deviner l’humeur des gens je disais « tiens  ils ne s’entendent pas »  et je parlais à quelqu’un mais c’était à moi toute seule, c’est un peu sous la forme d’un jeu et ça m’occupait car j’étais assez seule.

Il faut dire que mes parents travaillaient beaucoup, ils étaient commerçants et les enfants de commerçants on est quand même assez seuls.

J’avais quand même ma petite vie mais bon en vieillissant je me suis rendue compte que j’arrivais à deviner les sujets de composition à l’école et donc mes amis m’aimaient bien !

Comme par exemple en géographie ou en chimie j’arrivais à trouver les sujets, de mon côté j’ai toujours eu une mémoire fantastique ce qui faisait rager mes parents car je lisais une leçon et je l’avais tout de suite mémorisée.

Donc l’intuition a toujours fait partie de moi et quand j’étais mariée, mon mari s’est lancé dans la politique et je lui disais de faire attention à telle ou telle personne car je ne la sentais pas du tout mais je n’employais pas encore le mot intuition, cela a mis du temps pour mettre un mot sur ce que je ressentais.

 

Quels conseils donneriez-vous aux personnes qui ont du mal à écouter leur intuition ?

ecouter son intuition

C’est en se trompant qu’on progresse, je le dis en long en large et en travers de mon blog ainsi que dans mon livre, vous allez vous tromper un certain nombre de fois et les gens qui disent que l’intuition c’est de la foutaise pour dire cela vulgairement c’est parce que du premier coup il voudraient savoir, l’intuition c’est écouter son corps même si c’est quelque chose qui vous paraît totalement incongru, bizarre ou insolite.

Tout le monde a déjà vécu cela un jour ou l’autre c’est-à-dire aller par exemple dans une réunion où on ne connaît personne et se sentir étrangement attiré par quelqu’un sans savoir pourquoi et puis avec la personne en face il y a quelque chose qui ne fonctionne pas.

Voilà l’importance d’avoir un petit carnet sur soi ou bien sur un Smartphone et enregistrer au fur et à mesure ce qui se passe, « tiens aujourd’hui, tel jour, je suis allée dans une réunion et je n’ai pas senti telle personne »

Quand on dit « je ne sens pas cette personne » ça ne veut pas dire que la personne est mauvaise ce n’est pas forcément une personne qui va me jouer des entourloupes mêmes si ça peut arriver, c’est surtout une question de feeling qui ne passe pas entre deux personnes. C’est une question d’énergie.

C’est quelque chose que vous ressentez au contact de quelqu’un ou au contact d’une chose ou au contact d’un animal ou d’une situation que vous êtes en train de vivre ou bien d’une maison, vous pouvez visiter des maisons et puis instantanément vous avez un coup de cœur pour l’un d’elles.

Il faut faire attention au ressenti que l’on a, il faut être à l’écoute de soi-même, si vous n’êtes jamais avec vous-même l’intuition arrivera mais vous n’entendrez pas, ce que je conseille c’est d’avoir un petit carnet sur soi et de dire » tiens je ne l’ai pas senti du tout mais c’était peut-être une erreur » mais généralement quand on ne sent pas les gens ce n’est pas par hasard l’intuition, elle, elle sait, même si nous on ne le sait pas à ce moment-là.

L’intuition c’est du niveau de la conscience, la conscience se  promène dans le passé dans le présent et dans le futur c’est quelque chose qu’on ressent et on ne sait pas trop d’où ça vient mais c’est une sensation que vous avez ou une fulgurance intuitive, par exemple avec l’accident du Concorde il y a eu des personnes qui n’ont pas pris l’avion, elles l’ont raté après tout un concours de circonstances très particulières et les signes de l’intuition si on les écoute sont en train de vous dire : « ne prends pas l’avion », certaines personnes l’ont d’ailleurs écoutée cela et ces personnes n’ont pas pris l’avion ce qui leur a sauvé la vie.

J’ai raconté sur mon blog par exemple un cas personnel, je devais prendre des photos d’un appartement et un ami me donne le nom de ce photographe bien évidemment comme ça venait d’un ami j’ai contacté ce monsieur mais quand celui-ci m’a dit : «  j’aimerais que vous puissiez voir mon travail j’ai essayé 11 ou 12 fois d’ouvrir son site Internet, je travaille depuis 1987 sur les ordinateurs donc j’ai quand même un peu d’expérience dans ce domaine, je sais les faire fonctionner mais là rien n’y faisait.

Finalement j’ai réussi à l’ouvrir sans que je ne sache trop comment, je me suis spontanément dit qu’il y avait un problème et là je n’ai pas écouté mon intuition, ça m’arrive également et ça a été un véritable fiasco du début jusqu’à la fin j’ai dû recommencer les photos ,trois mois plus tard je n’ai pas non plus écouté les signes que m’envoyait mon intuition avec une autre personne et cela m’a coûté très cher.

L’intuition peut venir à travers quelque chose que vous entendez ou bien un signe fort que vous voyez, donc je pense que l’intuition c’est quelque chose que l’on ressent.

Par exemple j’ai eu un client dont la voiture n’a pas démarré ensuite il n’a pas eu son métro qui était tout le temps en retard et quand il est arrivé au boulot, son bureau était en feu, un collègue a même perdu la vie !

C’est une conséquence dramatique mais s’il avait forcé d’une manière ou d’une autre pour arriver sur son lieu de travail, l’issue aurait été beaucoup plus grave, finalement cette personne a vécu une série de problèmes à répétition et quand il y a répétition il faut faire attention.

 

Vous avez réalisé des milliers de lectures et de consultation dans votre carrière, ne ressentez-vous pas une lassitude ?

consultation de tarot

Je n’ai pas de lassitude car c’est ma mission de vie j’aime d’aider les autres cela fait partie de ma nature, on dit souvent que les enfants uniques sont égoïstes et bien ce n’est absolument pas vrai, depuis toute petite après la fin de la guerre beaucoup de gens n’avaient pas à manger et moi je piquais dans le garde-manger de mes parents parce que ma grand-mère qui vivait à la campagne nous envoyait de la Sarthe des victuailles donc on ne manquait de rien et donc je piquais de la nourriture à mes parents pour donner à mes copines qui malheureusement n’avaient pas à manger.

La notion d’aider fait partie de mon chemin de vie et donc il n’y a pas de lassitude mais ce qui m’énerve prodigieusement ce sont les gens qui se complaisent dans la victimite. C’est toujours la faute à Pierre Paul ou Jacques…

On ne vit que des expériences et jamais d’erreurs, alors les gens qui pensent subir les choses ne vivent que des erreurs car ils pensent que les fautes ne viennent que des autres alors que les gens responsables transforment leurs erreurs en expériences.

Edison en est l’exemple extraordinaire puisqu’il a essayé plus de 1000 fois de faire sa lampe et les gens lui disaient : »ça fait 1000 fois que tu rates » et Edison répondait : » non ça fait milles fois que j’ai trouvées de ne pas la faire’. Je trouve ça vraiment extraordinaire et c’est un véritable exemple pour tout le monde.

De mon côté il n’y a pas de lassitude, je ne fais pas vraiment de tarot divinatoire, le tarot divinatoire qui vous prédit la rencontre d’un beau blond ou une belle brune cela ne me parle absolument pas, moi ce que j’aime faire dans le tarot c’est précisément aider les autres et leur faire comprendre une situation qui pose problème sans leur dire quoi faire, chacun a son libre arbitre. Je les aide à comprendre pourquoi ils ont du mal à s’entendre avec leurs collègues ou avec leurs enfants.

Je suis également thérapeute et donc lorsqu’il y a des blocages je vais chercher les raisons de ce blocage à travers les consultations de tarot, je les aide en 60 ou 90 minutes même si je reste un peu plus longtemps parfois.

Je les aide à comprendre qu’est-ce qui se passe dans leur vie, qu’est-ce qui fait que ça bloque pourquoi ils répètent les mêmes schémas, pourquoi ils ont une part de responsabilité par rapport à la situation qui sont en train de vivre.

Ce sont des schémas répétitifs.

Michelle Lopez : « Finalement on sent votre envie d’aider les autres et c’est une forme de développement personnel que vous faites »

Oui c’est exactement cela, les clients qui me consultent ne me demandent pas les numéros du loto mais plutôt comment avoir une meilleure communication avec eux-mêmes et avec les autres, comment améliorer finalement leur existence, c’est du développement personnel et à la fin de chaque consultation je leur donne du matériel pour qu’ils puissent travailler sur leurs problèmes et les surmonter.

Michelle Lopez : « Ce sont des exercices et des pistes de réflexion pour corriger des choses qui ne vont pas dans leur vie »

Généralement ils le font et ils sont très contents car c’est du matériel qui existe depuis longtemps car j’ai pu le peaufiner au fur et à mesure du temps, ce sont des exercices que les gens sont capables de faire tout seuls pour dépasser des difficultés et améliorer leur bien-être tout simplement pour aller mieux et être bien dans leur peau.

Le deuxième livre qui sera sur le développement personnel, sera mon cheminement, comment je suis passée de cocotte-minute prête à exploser, où je n’arrêtais pas de me plaindre et je me faisais passer pour une victime à une personne qui peut finalement aider les autres grâce à ce que j’ai vécu.

Tout ce que j’écris dans mon livre et dans mes blogs c’est du vécu, j’ai voulu faire quelque chose de pratique qui permette aux gens d’aller mieux, si moi j’ai réussi de passer à cocotte-minute toujours prête à exposer à quelqu’un qui est bien dans ses baskets c’est grâce à tous ces petits exercices, je crois beaucoup aux exercices simples, j’ai travaillé et je travaille toujours dans cette optique.

Cela a déjà aidé des milliers à personne et j’en suis bien contente.

Michelle Lopez : « Je trouve ça justement remarquable que vous puissiez consacrer autant de temps à aider les autres personnes »

Je ne sais pas si c’est remarquable mais jusqu’à 70 ans j’ai fait beaucoup de bénévolat et aujourd’hui je fais du bénévolat avec moi-même et donc je fais ce qui me plaît c’est-à-dire écrire, aider les gens en faisant mes consultations et aujourd’hui je n’anime plus de séminaires car cela est beaucoup trop fatigant et demande beaucoup de temps.

Donc je fais mes consultations et je continue dans ce sens et j’espère continuer jusqu’à 100 ans car j’espère mourir centenaire !

 

Si une personne souhaite vous contacter pour une consultation, comment doit-elle si prendre ?

joindre sylviane jung

C’est simple, elle va sur mon blog et elle va sur la rubrique consultation tarot et coaching, je donne des consultations par Skype, maintenant je n’écris plus que des livres et je fais des consultations par Skype dans le monde entier notamment dans la francophonie et en portugais.

Ce sont des consultations que j’effectue par Skype en utilisant le tarot et ensuite j’envoie la vidéo.

Michelle Lopez : « Je sens que vous êtes une personne dynamique qui aime ce métier qui vous anime comme une passion »

Oui tout à fait, vous savez je pense que c’est important de faire quelque chose qui nous passionne, si on n’est pas passionné, si on n’aime pas ce qu’on fait malheureusement cela risque d’être compliqué.

D’ailleurs du temps où j’étais une cocotte-minute prête à exploser, une cocotte-minute ambulante, je travaillais dans un service officiel français à l’étranger et je travaillais avec une personne qui était vraiment détestable, d’ailleurs j’en ai fait une dépression nerveuse, tout le monde savait que c’était une personne détestable et après ma dépression nerveuse je me suis dit soit j’arrête de travailler soit je continue et je vais trouver de l’intérêt à ce que je fais, donc je n’étais vraiment pas bien après une dépression nerveuse comme vous pouvez vous en douter surtout que je n’ai pris aucun médicament pour me remonter.

D’ailleurs un jour je la rencontre à Paris et elle m’a dit : « je crois que je n’ai pas toujours été très gentille avec vous Sylviane «» et de moi lui répondre : « C’est le moins que l’on puisse dire »

Ça a mis du temps mais elle a reconnue son mauvais caractère, elle voulait que je m’en aille tout simplement parce que j’étais rousse et elle n’aimait pas les rousses visiblement, puis j’ai commencé à trouver de l’intérêt à vraiment aimer ce que je faisais petit à petit alors je ne dis pas que c’était une illumination mais petit à petit j’ai commencé à vraiment aimer ce que je faisais.

C’est le conseil que je peux donner et que je donne à mes clients, c’est de chercher de l’intérêt, une passion ou un hobby quelque chose qui vous passionne car parfois si on ne peut pas changer de travail c’est une échappatoire de se dire = « chic demain soir je vais à mon cours d’astrologie ou de tarot » et cela rendra le travail bien plus facile à supporter .

Donc, si votre travail vous enquiquine il deviendra beaucoup plus léger si vous vous videz l’esprit avec quelque chose qui vous anime et qui vous passionne, c’est le feu qui va vous permettre de supporter votre travail alimentaire et de trouver de l’intérêt dans votre vie si vous ne pouvez pas en trouver dans votre travail, mais attention si vous partez du principe que votre travail est enquiquinant c’est ce que vous allez trouver car tout n’est que pensées.

Par exemple je n’ai aucune honte à dire que j’ai été une femme battue ce qui est inadmissible car un homme ne doit pas battre sa femme c’est quelque chose d’inadmissible mais personnellement j’avais une part de responsabilité, j’en parle souvent sur mon blog et cela choque les gens.

 Au moment où je me suis retrouvée à l’hôpital je ne pensais pas que je pouvais avoir une once de responsabilité mais lorsque j’ai commencé ma psychanalyse je me suis rendue compte que j’avais attiré à moi un homme qui me battait et me méprisait parce que je n’avais aucune auto- estime, donc j’avais ma part de responsabilité c’est dur à dire et ça choque les gens et cela n’excuse en aucune façon le comportement de cet homme.

L’attitude que vous avez dans la vie attire certains comportements qu’ils soient positifs ou négatifs.

À l’époque je n’avais aucune considération pour moi j’avais une auto-estime proche de la colle à moquette, ce n’était pas terrible, l’univers a mis sur mon chemin un homme qui avait certes des problèmes car un homme qui bat sa femme est un homme qui a de gros problèmes mais j’ai attiré une personne et une situation qui m’obligeaient à travailler l’estime que j’avais de moi-même, toute situation qui est mise sur notre chemin aussi dure soit-elle car ce n’est pas une situation facile de se faire tabasser, a un enseignement alors c’est un peu choquant de dire cela mais aujourd’hui j’admets totalement qu’il y avait un enseignement à tirer de cela.

 

Parlez-nous du tarot que vous utilisez ?

le tarot de sylviane jung

Le tarot que je pratique ne se fait pas avec le tarot de Marseille, alors il ne faut pas voir cela comme une critique vis à vis du Tarot de Marseille, j’ai suivi beaucoup de formations avec des professeurs émérites du tarot de Marseille et un jour j’ai eu la chance de connaître au Canada une femme extraordinaire le docteur Denise Roussel  qui était psychologue et psychothérapeute et qui est une des fondatrices de la Psychologie Transpersonnelle.

J’utilise le tarot en noir et blanc du Dr Denis Roussel qui est un tarot qui s’inspire du tarot de Marseille mais dont les personnages sont en train de faire quelque chose ils sont en action.

Ce tarot m’a totalement enthousiasmée car il y a l’intuition qui est là et c’est quelque chose qui me shoote, ça c’est véritablement mon mot, je trouve que cette sorte de tarot qu’il soit psychologique ou intuitif permet d’aider en tant que thérapeute ou non car  il suffit d’avoir de la sensibilité et de l’écoute donc il reste très facile et très accessible.

Pour moi c’est quelque chose qui m’a toujours plu et c’est pourquoi je le développe et j’en parle beaucoup autour de moi mais en aucun cas je ne suis contre le tarot de Marseille car c’est une méthode qui m’enthousiasme et qui me plaît depuis 30 ans et que j’utilise tout le temps.

Contrairement au tarot de Marseille qui est figé, le tarot que j’utilise est en mouvement comme les Cartes de l’Enfant Intérieur qui s’inspirent aussi du tarot de Marseille mais chaque artiste a fait une interprétation du Tarot de Marseille et tous les personnages sont en mouvement, les personnages sont pas figés.

L’important est d’utiliser un tarot qui vous plaît et où les personnages font quelque chose, de l’action et non du statique.

 

Un immense merci à Sylviane Jung d’avoir participé à cette interview ! Merci, merci et encore merci pour son énergie et sa bonne humeur !

merci pour interview

1 Commentaire
  1. […] L’interview de Sylviane Jung […]

    Répondre au commentaire

     

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

    ABC-tarot.fr - Tirage de carte et blog sur le tarot