Roger Dzoltan se dévoile !

Bonjour à tous !

Aujourd’hui c’est Roger Dzoltan qui me fait l’honneur de participer à mon blog en se prêtant que jeu des questions réponses.

Alors un immense merci à Roger pour sa gentillesse avant tout !

roger dzoltan

1/ Qui est Roger Dzoltan ?

Aujourd’hui, passé la cinquantaine, il est fort intéressant de lire votre question. Pour résumé : Un autodidacte depuis l’enfance, curieux de tout. Au départ un passionné par les chiffres, le calcul mental, la science-fiction, sportif de haut niveau. A la recherche d’une liberté intellectuelle, un peu à contre-courant dans les idées,  commerçant, restaurateur jusqu’à la quarantaine. Depuis lors, un Tarologue humaniste intuitif.

2/ Comment devient-on passionné d’astrologie en étant ado ?

Aussi étonnant que cela puisse paraître, c’est grâce à une gouvernante qui m’a fait découvrir le plaisir de lire : Molière, Shakespeare, Dostoïevski, Tolstoï, les sciences-paranormales, le spiritisme, le voyage astral, l’astrologie.

Au départ,  on va à la bibliothèque et on dévore les lectures sur son propre signe astrologique – Lion, on calcule son ascendant – Lion, on se construit un début d’identité…. on se construit une image. Par la suite, on étudie les autres signes, un peu honteux d’en parler autour de soi  tout en cherchant à connaître et à reconnaître les personnes en fonction de leurs attitudes. Là le jeu devient très vite une obsession et une passion commence à naître.

3/ Vous avez ouvert votre cabinet en 2017, c’est assez récent, cela a été difficile ?

Difficile oui et non. Non sur le projet et l’envie de le faire. Oui sur le quand. Une fois décidé j’ai eu un autre dilemme à résoudre : se faire rémunérer avec un prix fixe ou laisser le libre choix au consultant de donner ce qu’il veut. Oui également sur mes propres doutes. Même en pratiquant, en me formant sans cesse, le trac, avant chaque consultation, reste présent.

4/ Comment réagissent vos proches par rapport à votre métier ?

Mon entourage m’a soutenu et encouragé. Dès 2002, ils ont été mes premiers « cobayes ». Au de mes lectures des cartes, ils étaient et le sont encore, stupéfaits. Un mot revient continuellement de leur part : «  C’est bluffant »

5/ Que pensez-vous du Tarot de Marseille ?

J’aime beaucoup l’idée du « Miroir de l’Âme » que je traduis par « La Lame en Miroir ». Le Tarot de Marseille reste encore un mystère sur son étendue, sur ses profondeurs  de lectures. Il est un puits sans fond (puissant fond). Malgré le nombre d’interprétations, +/- 3000, depuis mes débuts, je reste émerveillé par les conseils qu’il prodigue autant dans l’histoire du consultant (le passé) que de la situation dans laquelle le consultant se trouve (moment présent), que du contexte (l’essentiel de l’Âme et des priorités). Le TDM est un excellent outil pertinent dans le cadre du développement personnel. Bien utilisé, il permet de prendre conscience sur les attentes et les objectifs. Le TDM en est le déclencheur.

 

6/ Selon vous, c’est le meilleur tarot pour débuter ?

Le TDM est à la base d’un nombre incalculable de jeux dérivés : Les Chats, Les Anges, Dali, Belline, Arista, Camoin-Jodorowsky, Tzigane, Hurley et Horner…. Dire que c’est le meilleur ? C’est une question de feeling et d’approche. Sur le plan personnel je dirais OUI. Faut reconnaître que de la documentation, des livres, des forums existent aussi en nombre pour qui souhaite s’aventurer dans cet art. Ensuite ce n’est pas une question d’apprentissage, il faudra le comprendre. Pratiquer, pratiquer et encore pratiquer et aimer le tarot donneront d’excellents résultats. Perso c’est Mon Ami.

7/ Que viennent chercher les personnes qui vous contactent ?

Généralement des réponses. Très souvent elles ont la réponse en elles sans être convaincues, elles ont besoin de les confirmer par un éclairage averti, cela conforte et réconforte.  D’autres personnes viennent avec la redoutable question sur L’Avenir de telle ou autre situation (divination pure). Je leur propose de lire le Tarot pour y trouver un conseil pour l’issue de la problématique. C’est nettement plus dirigé vers la prise en mains par le consultant de son « Avenir ». Le libre-arbitre doit rester en leur pouvoir. Mon rôle est de donner le maximum d’informations pour y arriver. Le plus important à mes yeux est de les confronter à leur réalité. Certains objectifs sont parfois irréalisables voir irréalistes, il est donc important de ne pas les brusquer tout en proposant des alternatives concrètes. Il est dès lors très intéressant de constater qu’une nouvelle dynamique se met en place quasi spontanément.

8/ Avez-vous une anecdote sortant de l’ordinaire par rapport à votre métier ?

J’en ai plusieurs en têtes. Mais dernièrement, j’ai eu une consultation avec une dame. Premier tirage en 3 lames : tout va pour le mieux. Second tirage, un astro en 12 lames : pas d’ombre au tableau, juste une querelle avec un lien d’amitié. In fine cette dame insistait afin de savoir ce qui n’allait pas fonctionner dans son « avenir » ? J’avais beau lui dire que les prochains mois seraient agréables, rien n’y faisait. Comme quoi il y a des personnes qui cherchent à solutionner une situation, et d’autres qui consultent pour anticiper une situation inexistante. Je ne suis pas contre l’idée mais encore une fois je ne pratique pas la divination.

9/ Un grand merci de vos réponses, je vous laisse le mot de la fin !

Ma devise depuis mes débuts avec le Tarot de Marseille : « Peu importe ce que vous décidez de faire, assurez-vous que cela vous rende heureux «  Deepak Chopra

Retrouvez Roger Dzoltan sur son site Internet : Roger Dzoltan

Un tout grand merci à vous Michelle pour cette interview.

C’est moi qui vous remercie Roger ! J’espère à très bientôt !

Soyez le premier à laisser un commentaire

      Répondre au commentaire

       

      Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

      ABC-tarot.fr - Tirage de carte et blog sur le tarot